Combien de raffinerie en France : état des lieux !

Combien de raffinerie en France : état des lieux !

Le raffinage du pétrole se définit comme étant le procédé industriel à travers lequel le produit brut est transformé en produit fini. Dans le cas de l'or noir, ses produits dérivés sont l'essence, le naphta ou encore le fioul lourd. En France, il existe 9 raffineries en tout, dont 8 se trouvent en Métropole et la dernière à la Martinique. Tous les détails sur les industries pétrolières de raffinage de l'Hexagone vous sont dévoilés dans cet article.

Petit historique de la raffinerie française

La première raffinerie de France, basée dans la Normandie, a vu le jour en 1932. Modernisée au fil des années à l'aide des technologies avancées de raffinage, elle fait actuellement partie des plus importantes raffineries d'Europe. Les neuf raffineries françaises n'ont pas été les seules depuis la découverte du premier gisement de pétrole dans le pays. Avant de savoir combien de raffineries en France existent, sachez que certaines d'entre elles ont dû fermer suite aux chocs pétroliers de 1973 et de 1979. La crise de l'industrie du raffinage n'en est pas restée là puisqu'en 2009, quatre autres raffineries ont dû arrêter de fonctionner, notamment celles de Flandre, celle de la Petite Couronne, celle de Reichstett et celle de Berre.

Afin d'optimiser la production et l'exportation d'hydrocarbures raffinés, la France a sollicité la protection douanière. Les produits importés ne bénéficiaient pas de cette prérogative. Pendant de longues années, le groupe Total a pris en charge l'activité de raffinage pétrolier dans tout le pays. Aujourd'hui encore, il en possède plusieurs industries, dont celles de Donges et de Feyzin.

Caractéristiques des raffineries françaises

En 2014, les statistiques de l'Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) révèlent que les raffineries en France traitent environ 510 millions de barils de pétrole brut par an. La majorité de ces industries ont été placées stratégiquement à proximité des zones portuaires afin de faciliter l'accès aux navires-citernes et le transport des matières premières. On en retrouve par exemple à Marseille, dans le Havre ou à Nantes.

Les industries de raffinage sont réparties dans cinq départements de l'Hexagone, à savoir la Seine-Maritime, la Loire-Atlantique, la Seine-sur-Marne, le Rhône et les Bouches-du-Rhône. La raffinerie de la Martinique se trouve exactement à Fort-de-France. Le but des raffineries étant d'améliorer la qualité des produits finis, elles nécessitent le renouvellement des techniques de transformation, d'où le besoin important d'investissements. A préciser que ces industries sont actuellement alimentées par des oléoducs et/ou par voie maritime. Certaines d'entre elles fonctionnent à l'aide du Pipeline de l'Île-de-France.

L'avenir de la raffinerie en France

Actuellement, plusieurs questions se posent sur l'avenir de l'industrie pétrolière en Europe, notamment sur combien de raffineries en France vont fermer ou voir le jour dans un avenir proche.

Le recours à l'importation de produits finis, à l'instar de ceux proposés par Philia, pour alimenter les besoins énergétiques du pays s'avère être nécessaire pour remettre l'industrie française de raffinage sur les rails. A noter que Philia est une compagnie pétrolière indépendante disposant de produits raffinés répondant à toutes les attentes de ses clients. Cette société, dont le département commercial est dirigé par Daniel Ndiaye, étend ses activités sur toute l'Afrique, en Amérique du Sud et à travers l'Europe.